28 thoughts on “Voici qui entraîne l’algorithme de Google – Invisibles #2

  1. Votre esprit ne vous échappe pas, ceci est bien une réupload pour des raisons techniques. Saurez-vous trouver la différence avec l'ancienne version ?
    La suite sur https://www.france.tv/slash/invisibles/saison-1/1274811-traumas-sans-moderation.html?at_medium=custom2&at_campaign=800&at_custom1=communaute&at_custom2=slash

  2. Voilà en parti pourquoi j’utilise Qwant comme moteur de recherche au lieu de Google. Ces pratiques ne devraient pas exister.

  3. En France ont fait travaillé les gens en stage pas payé en leur fessant espéré de passé en stage en payé et si sa arrive bas il passe de stage en stage pas payé puis payé puis pas payé puis payé ect ect même pour les gens qualifié le pire c'est que le stage n'est pas dans leur domaine de compétence comme sa sa leur fait "une bonne raison" pour faire des gens des stagiaire

  4. Un boulot ennuyeux des heures une exploitation avec salaire de misère pour ces entreprise comme Google qui pillent les entreprises pour du référencement et sont milliardaires…

  5. je sais pas qui a filmé tout les plans mais je te donne un chapeau c'est très bien réalisé et très bonne colorimétrie

  6. 17:45 Cette femme gagne littéralement 6 fois le salaire moyen malgache pour la même durée de travail mais elle ose se plaindre et accusé ces entreprises d'exploitation ? Faut arrêter de délire, que ces gens bataillent pour que leurs contrats soit respecté ok mais qu'ils arrêtent de pleurniché quand ils vivent mieux que 90% de la population malgache et qu'absolument rien ne force ces entreprises à continuer à travailler avec Madagascar….

  7. Faut remettre un peu les chiffres dans leurs contextes, le salaire moyen à Madagascar est a 30 € et elle touche 200 €, en gros si en prend le salaire moyen en France qui est de 2000 € ça donnerais près de 13 000 € ! Elle gagne plus de 6x ce que la moyenne malgache gagne donc bon…

  8. C'est un peu bouleversant, car même si on s'en doute tous un peu, de voir réellement ce qu'il y a derrière…. Merci beaucoup !!!

  9. J'ai un peu peur pour les deux malgaches qui en s'exposant sans protection comme la française car elles risquent de se voir black listées de l'agence qui les missionnent ( et non pas embauchent). Le "salaire" qu'elles reçoivent est pour le contexte économique de la région une bouée de sauvetage même si ce ne sont pas les plus pauvres qui en ont accès (accès internet, matériel informatique, français plus que suffisant…).
    Heureusement que la française à des enfants sans quoi je me demande au bout de combien de temps aurait-elle craqué de par sons isolement et le manque de rapports humain.

    Courages à ces petites mains, l'époque n'est pas tendres pour elles…

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *